Enquête sur les perceptions des véhicules autonomes collectifs  

Trajectoire mène actuellement une enquête dans le cadre de la campagne Autonome vers mon transport! cette campagne porte sur l’intégration des véhicules autonomes collectifs aux déplacements durables. Cette enquête porte sur la connaissance, la perception par rapport aux navettes autonomes et la propension à l’utilisation.

Le temps pour répondre à cette enquête est d'environ 5 minutes. 

Tous les citoyens sont invités à répondre à cette enquête, Trajectoire fera tirer cinq paires d'écouteurs Soundcore d'une valeur de 80$ parmi les répondants ! consulter les règlements du tirage

Répondez au sondage dès maintenant ! 

Ville Montréal

Activités principales de la campagne

  • Sensibiliser les influenceurs : sensibilisation, formation et accompagnement à l'essai de projet pilote en cours.
  • Promotion ciblée : Une campagne publicitaire sera déployée en lien avec les projets-pilotes en place. 
  • Éveiller l’intérêt du grand public: Trajectoire tiendra des kiosques de promotion des modes durables, dont les navettes autonomes, dans les événements grands publics abordant les enjeux de mobilité durable. 

Cette campagne vous intéresse ? Nous vous invitons à prendre contact avec nous au autonome@trajectoire.quebec

Publics cibles

À l’intérieur des secteurs identifiés, le projet interpelle les :

  • Influenceurs : transporteurs, planificateurs urbains et immobiliers, employeurs, gestionnaires des zones d’activités (parcs industriels, zone d’emploi, pôles institutionnels, campus), investisseurs et gens d’affaires, régulateurs publics, élus, représentants de consommateurs, etc. ;
  • Utilisateurs de la mobilité durable dans les pôles identifiés, parcs industriels et campus et/ou des navettes autonomes sont en fonction ;
  • Public citoyen : desservi par des véhicules autonomes en fonction ou dans une zone où l’accès (dernier kilomètre) au réseau structurant de transport en commun est complexe. Les jeunes, les technophiles et les navetteurs avec des itinéraires réguliers.

Afin de couvrir plusieurs secteurs, nous ciblerons cinq régions, dont Laval, la Montérégie, la Capitale-Nationale, Montréal, ainsi qu’une autre région à proximité des régions métropolitaines pour notamment se rattacher aux lieux de croissance démographique et d’intérêt manifeste pour les solutions novatrices.

NA MTL

Événement

Navette autonome - Ville de Montréal

Projet pilote: navette autonome

+

Navette Candiac

Événement

Navette autonome - Ville de Candiac

Projet de navette autonome 100% électrique sur voie publique 

+

Les véhicules avec des fonctions de conduite autonome font inéluctablement leur chemin vers le marché du transport québécois et font partie des priorités gouvernementales dont la Politique de mobilité durable. Notre projet s’appuie sur cette tendance pour influencer les citoyens à avoir des comportements de mobilité plus durable, autour de cinq éléments de contexte:

  1. Il est reconnu dans la planification du transport collectif que l’enjeu du “dernier kilomètre” est des plus difficiles à résoudre avec les services actuellement existants, notamment pour rejoindre les milieux moins denses ou monofonctionnels. Le réseau structurant de transport en commun (métro, trains, etc.) a intérêt à accroître l’accès en mode durable et diminuer les stationnements pour favoriser l’achalandage et rentabiliser les infrastructures. 
  2. L’attrait pour le transport à la demande est croissant depuis l’arrivée des applications mobiles et les solutions innovantes sont bienvenues dans les quartiers périphériques.
  3. Les véhicules autonomes collectifs sont en voie d’atteindre le marché et de répondre à la problématique du dernier kilomètre tout en embrassant les solutions de transport à la demande et d’innovation.
  4. L’autonomisation des véhicules est actuellement menée largement par les constructeurs établis, ainsi que par les compagnies technologiques, et est fonction des demandes du marché. La tendance pourrait n’être que peu favorable à la mobilité durable et à la réduction des GES.
  5. Comme toute révolution technologique, l’arrivée des véhicules autonomes s’accompagne de craintes de la part de la population, concernant la sécurité, à bord et dans les rues, les défaillances informatiques ou prises de contrôles, la conservation des données, les limites des véhicules électrifiés, etc. Souvent surévaluées, ces craintes nécessitent néanmoins un travail de sensibilisation auprès des consommateurs (de flottes) et des utilisateurs (citoyens).

Trajectoire vous invite à consulter la fiche éducative sur les véhicules autonomes produit par Propulsion Québec.