Contenu du communiqué

Montréal, le 24 janvier 2003

L’association Transport 2000 Québec, dont le mandat est de représenter les usagers des transports et de promouvoir l’intégration des modes de transport, a réagi au rapport des mandataires Anger, Bernard et Grégoire.  Tout en soulignant les efforts du groupe du travail pour corriger les problèmes du financement et la reprise timide de certaines recommandations de l’Association, l’ensemble des propositions mériteraient d’être réévaluées : programme d’aide aux infrastructures, sources de financement, institutions régionales.

D’abord, certaines mesures sympathiques ont été introduites telles que des déductions fiscales pour les titres de transport, une meilleure évaluation de la productivité des services, une meilleure flexibilité dans l’achat des autobus ainsi qu’un rétablissement de la subvention à 60 % du coût d’achat.  Ensuite, la reconnaissance de la nécessité d’une participation financière fédérale, de l’opportunité d’un péage autoroutier dans la Région métropolitaine et le maintien de l’Agence métropolitaine de transport (AMT) sont des mesures énoncées par l’Association qui ont été retenues par le groupe de travail.

Par contre, les nouvelles sources de financement s’avèrent clairement incertaines, par exemple et plus particulièrement l’application d’une nouvelle taxe sur l’essence en région et la hausse de cette taxe sur le territoire de l’AMT .  De plus, cette agence gouvernementale qui assure la coordination et l’intégration des modes risque de devenir une coquille vide.  Dans cette perspective, tout en renforçant la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), on ne semble pas mettre en place les conditions efficaces du développement ni fournir les ressources financières appropriées pour assumer ces nouvelles responsabilités, d’autant plus que le programme d’aide aux infrastructures tels le métro et les systèmes ferroviaires serait réduit de 100 % à 75 %.  La nouvelle taxe foncière risque également d’ajouter au caractère régressif des propositions financières.  En ce sens,  le groupe se limite à vouloir sauver les meubles sans attaquer de front la situation du sous-financement.

-- 30 --

À propos de Transport 2000 Québec

Transport 2000 Québec est une association nationale dont la mission est de contribuer au développement global des transports collectifs au Québec et à l’amélioration des services aux usagers, en s’assurant que leur point de vue est pris en compte. La vision : s’assurer que les citoyens aient accès à des services de transports collectifs abordables, de qualité et sécuritaires. L’association se veut « la voix des usagers » sur l’ensemble du territoire.

Normand Parisien. Transport 2000 Québec.  514-932-8008

Champ d'intervention