Contenu du communiqué

Communiqué

Pour diffusion immédiate

 

Accès transports viables et Trajectoire Québec déplorent un rapport du BAPE en décalage par rapport aux consultations menées

 

Québec, mardi 10 novembre 2020 - Alors que le Bureau d’audiences publiques en environnement (BAPE) a dévoilé, lundi, son rapport sur le projet de construction d’un tramway à Québec, les organismes Accès transports viables et Trajectoire Québec, qui défendent les droits des usagères et usagers du transport en commun, jugent que les citoyennes et citoyens ont suffisamment attendu pour une amélioration du transport collectif à Québec, et que le gouvernement du Québec doit veiller à ce que le projet se réalise dans les meilleurs délais.

 

« À la lecture du rapport, je distingue quelques recommandations qui permettent de bonifier le projet, notamment l’intégration de mesures visant à protéger les arbres et la non-augmentation de la capacité routière. Cependant, j’ai du mal à comprendre qu’on puisse conseiller de retourner en études et en analyses, alors que dans le même rapport, on nous explique qu’il y a déjà eu 7 consultations sur le sujet à Québec. Pour bonifier l’offre de service de transport en commun rapidement, on a besoin du tramway sur le parcours proposé, un point c’est tout. » a affirmé Etienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables.

 

Trajectoire Québec estime que le gouvernement du Québec ne peut se permettre de repousser une fois de plus le projet de tramway à Québec. « Le projet de tramway, en l’état, répond plus que suffisamment aux objectifs de la Politique de mobilité durable du gouvernement. Bien qu’il soit perfectible, nous nous attendons à ce que le gouvernement du Québec aille de l'avant, au bénéfice des citoyens et citoyennes de la région », a renchéri Sarah V. Doyon, directrice de Trajectoire Québec.

 

Accès transports viables et Trajectoire Québec font partie des 180 organisations et individus qui ont participé aux audiences publiques tenues cet été. Trajectoire Québec avait d’ailleurs publié en septembre un rapport d’analyse des mémoires déposés, dans lequel on constate que plus de 60% des mémoires sont favorables au projet, tout en proposant des améliorations pour en optimiser l’usage. Cependant, le rapport du BAPE laisse sous-entendre que le mode technologique à retenir était l’enjeu le plus abordé, alors que seulement 8% des mémoires remettent en question le tramway comme mode, et sur ce, aucun ne provient d’une organisation reconnue ayant une expertise dans le domaine du transport.

 

« Ce qui m’étonne le plus, c’est cette impression de ne pas avoir assisté aux mêmes audiences que les commissaires. Le BAPE est un organisme de consultation, je m’attendais donc à voir figurer dans le rapport certaines des recommandations des organismes qui ont une expertise dans le domaine du transport. Beaucoup de gens se sont présentés aux audiences en appuyant le projet, mais en apportant des pistes d’amélioration qui en optimiserait l'usage. Ça ne se reflète pas dans le rapport que j’ai lu hier. » a expliqué Mme Doyon.

 

Rappelons que lors des consultations tenues en août 2017, Trajectoire Québec et Accès transports viables, tout comme plusieurs autres organisations, avaient proposé le trajet actuel, qui relie les grands bassins de population aux importants générateurs de déplacements plutôt que le seul tracé sur Charest, option privilégiée à l’époque. 

« Le tracé retenu doit répondre aux besoins des usagères et usagers en termes de déplacements et non aux contraintes du mode. Le projet de tramway répond tout à fait à cette exigence! » a conclu M. Grandmont.

-- 30 --

Source

Trajectoire Québec

Sarah V. Doyon

Directrice

514 932 8008

info@trajectoire.quebec