Contenu du communiqué

Montréal, le 16 mars 2004

L’association Transport 2000 Québec demande à l’Agence métropolitaine de transport (AMT) de convoquer une session d’assemblées publiques d’information, dont le but serait de pallier les inconvénients qu’entraînera inévitablement la fermeture de la station de métro Henri-Bourassa.  Cette fermeture est prévue pour une durée de trois mois au printemps et à l’été, soit de la mi-mai à la mi-août.  Cet objectif viserait à obtenir l’avis des clientèles sur les options de rechange proposées.

Les représentants de l’Association ont informé l’actuel président de l’Agence, monsieur Joël Gauthier, de leurs préoccupations à l’occasion d’une première rencontre le 14 janvier dernier.  De plus, Transport 2000 a récemment demandé de telles audiences par lettre afin d’accélérer le processus d’information et de consultation.  Or, à deux mois de la fermeture, aucune annonce n’a encore été faite sur les mesures de mitigation ou de compensation des nombreux usagers qui convergent chaque jour à cette station (autobus express, mesures préférentielles, réduction de tarifs, trains régionaux, etc.).  Il s’agit de quelque 25 000 personnes, rappelle Transport 2000.  On rapporte que les négociations se sont compliquées en raison des interventions de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville, qui demande «l’installation de climatiseurs dans les maisons du secteur pendant cette période» (sic !).  Un plan de communication a été préparé mais cet arrondissement en retarderait la diffusion.

Le président de Transport 2000 Québec, monsieur Jean Léveillé, considère impératif «que les citoyens qui utilisent les nombreux services soient consultés ou à tout le moins informés par les autorités organisatrices de transport (AOT) en vue de ce grand dérangement.  Pour l’instant, l’AMT est l’instance la plus appropriée pour aller de l’avant avec une telle démarche, avec la collaboration des réseaux concernés, compte tenu de l’impact métropolitain des interventions prévues à la station.  Un tel exercice de participation du public n’est certainement pas superflu ! ».  En effet, les usagers de la Société de transport de Montréal (STM) utilisent non seulement le métro à cet endroit mais également de nombreux services d’autobus en provenance de plusieurs arrondissements au sud de la rivière des Prairies.  C’est aussi le cas des usagers de la Société de transport de Laval (STL), de même que ceux des conseils intermunicipaux de transport (CIT) des Basses-Laurentides et des Moulins (région de Lanaudière).

-- 30 --

À propos de Transport 2000 Québec

Transport 2000 Québec est une association nationale dont la mission est de contribuer au développement global des transports collectifs au Québec et à l’amélioration des services aux usagers, en s’assurant que leur point de vue est pris en compte. La vision : s’assurer que les citoyens aient accès à des services de transports collectifs abordables, de qualité et sécuritaires. L’association se veut « la voix des usagers » sur l’ensemble du territoire.

Normand Parisien. Transport 2000 Québec.  514-932-8008