Contenu du communiqué

 

Réaction de presse

Pour diffusion immédiate

 

La Coalition nationale Non au 3e lien salue l’annonce d’une évaluation d’impact environnementale fédérale

Québec, le 29 octobre 2021 - La Coalition nationale Non au 3e lien a tenu à saluer l’annonce faite aujourd’hui par le ministre fédéral de l'Environnement et du Changement climatique, l’honorable Steven Guilbeault, quant à la désignation du projet de 3e lien entre Québec et Lévis pour une évaluation d’impact environnemental fédérale. 

« C’était la bonne décision à prendre », affirme Etienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables. « Ce projet pourrait avoir de nombreux impacts environnementaux pour les citoyens et citoyennes de Québec, en plus de mettre à risque les terres agricoles sur la rive-sud. On ne pouvait pas avoir le Québec comme seul juge et partie dans ce dossier. La présence de l’Agence d’évaluation d’impact du Canada nous garantira un processus d’évaluation environnementale plus objectif. »

Selon Alexandre Turgeon directeur général du Conseil régional de l’environnement - région de la Capitale-Nationale, « Contrairement au processus québécois qui nous permet d’intervenir qu’au début du processus en identifiant les questions auxquelles l’étude d’impact devrait répondre, le processus fédéral nous permet des interventions à différents moments en cours de processus jusqu’à ce que l’Agence canadienne d’évaluation environnementale fasse ses recommandations au conseil des ministres. »

« À la veille de la 26e Conférence sur les changements climatiques, à Glasgow, il était très malaisant de voir les représentants du gouvernement du Québec affirmer que le 3e lien pouvait avoir des vertus écologiques et réduire les émissions de gaz à effet de serre. Nous sommes heureux que le gouvernement fédéral vienne mettre un peu d’ordre dans un dossier qui relève de ses compétences, notamment en ce qui a trait à la qualité de l’air et l’acceptabilité sociale », a affirmé Sarah V. Doyon, directrice générale de Trajectoire Québec. 

Les organisations initiatrices de la Coalition nationale Non au 3e lien ont finalement assuré de leur pleine collaboration dans la réalisation de l’éventuelle évaluation d’impact environnemental fédérale.

-- 30 --

La coalition nationale Non au troisième lien a été initiée en mai par Accès transports viables, le Conseil régional de l’environnement - région de la Capitale-Nationale, Équiterre, la Fondation David Suzuki, Trajectoire Québec et Vivre en Ville.

 

Avec les appuis suivants: Nature Québec, le Centre d’écologie urbaine de Montréal, le Conseil de quartier de Saint-Sauveur, le Conseil régional de l’environnement de Montréal, le Conseil régional de l’environnement de Lanaudière, Copticom, le Conseil de quartier du Vieux-Limoilou, le Collectif Virage, le Conseil régional de l’environnement de l’Outaouais, Greenpeace, le Réseau québécois de l’action communautaire autonome, le Conseil régional de l’environnement de Laval, le Conseil régional de l'environnement de l’Estrie, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec.  

Toutes et tous les citoyennes et citoyens, ainsi que les organisations désirant dénoncer ce projet autoroutier peuvent signer la pétition, qui compte désormais 46 140 signataires,  sur le site nonautroisiemelien.quebec.

Champ d'intervention