Contenu du communiqué

Montréal, le 14 juin 2005

L’association Transport 2000 Québec a comparu aujourd’hui devant le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement pour commenter le projet de prolongement de l’autoroute 25 entre le boulevard Henri-Bourassa à Montréal et l’autoroute 440 à Laval.

Tout en saluant la volonté du ministère des Transports du Québec d’améliorer la mobilité de la population dans la Région métropolitaine, Transport 2000 est d’avis que la construction d’un pont n’apparaît pas une option pertinente dans le contexte actuel. L’Association a fait valoir un certain nombre de mesures de rechange au projet, dont le rétablissement et le prolongement de la voie réservée aux autobus sur le boulevard et le pont Pie-IX jusqu’à Laval, de même que la mise en place du service de train entre Montréal, Laval et Mascouche.  Ces projets seraient bien moins coûteux que le scénario proposé, tout en améliorant de manière plus importante la mobilité des personnes pour l’ensemble de la population.  Or, il apparaît clairement à la lumière des renseignements recueillis que la faible affluence prévue sur le pont engagera significativement l’injection fonds publics, de telle sorte que l’on s’interroge sur l’opportunité même de subventionner la mobilité individuelle sur un axe de transport lourd comme celui envisagé.

Enfin, Transport 2000 croit que le gouvernement devrait plutôt se pencher au préalable sur l’élaboration d’un plan de transport intégré des personnes et des marchandises pour l’ensemble de la Région métropolitaine sur un horizon de 25 ans.

-- 30 --

À propos de Transport 2000 Québec

Transport 2000 a pour mandat de représenter les intérêts des usagers des transports collectifs et de promouvoir l’intégration des modes de transport au Québec.

Normand Parisien Transport 2000 Québec 514-932-8008